Un premier centre de consommation contrôlée d’alcool, ou wet shelter, pourrait voir le jour dès cet automne dans le centre-ville de Montréal, a appris La Presse. L’organisme qui est derrière ce projet-pilote veut en faire un lieu de résidence stable qui pourrait accueillir jusqu’à 10 personnes à la fois, dans un premier temps.

« On voit beaucoup de méfaits en lien avec l’itinérance et la dépendance à l’alcool. Les gens vont parfois jusqu’à ingérer du rince-bouche ou du gel désinfectant, ce qui comporte plusieurs risques pour leur santé », explique la responsable de l’initiative Managed Alcohol Program chez Projets autochtones du Québec (PAQ), Dianna Marini.

Suite de l’article sur La Presse.