Projet de développement – Nouvelle construction

Après l’acquisition des terrains en 2015, le projet de développement s’est poursuivi pour entrer dans sa dernière étape : la construction du bâtiment. Tout en travaillant avec nos partenaires, Projets autochtones du Québec, autrefois logé grâce à la Ville de Montréal, est devenu propriétaire d’un bâtiment neuf au courant de l’année.

Du côté du chantier de construction, nous avons eu 19 réunions de chantier (tous les quinze jours) avec les professionnels qui nous ont bien soutenus devant ce gros projet: Ruccolo & Faubert architectes, Blenda construction et Atelier Habitation Montréal. L’échéancier initial a été différé plusieurs fois, pour entrer dans nos nouveaux locaux au mois de mai 2016. Soulignons que le chantier s’est bien déroulé.

Nous avons aussi impliqué les membres. Nous avons tenu 4 rencontres durant l’année avec les utilisateurs de PAQ pour leur expliquer la mission et les objectifs du projet des chambres de transition : 70 personnes ont été rejointes. Nous avons aussi rencontré 25 résidants-es du refuge (qui avaient déjà rempli le formulaire de demande de logement) pour leur présenter le contrat de services et d’hébergement des chambres de transition. Nous avons fait des présentations sur le contrat de services et d’hébergement à Ivirtiviq (20 personnes), le Centre de service urbain de Montréal (CDRHPN) et à Chez Doris (6 personnes).

Les priorités pour 2017-2018

 

  • Programme des chambres de transition

Un bilan de la première année sera produit pour faire l’analyse des outils développés, les forces du programme et aussi les difficultés rencontrées.  L’objectif de cette année sera de consolider le programme.

  • Consolidation financière

Projets autochtones du Québec poursuit ses démarches pour diversifier les sources de financement et bâtir le financement de base, principalement avec la mise en place d’une stratégie de levé de fonds.

  • Femmes autochtones

Beaucoup de femmes autochtones en situation d’itinérance vivent des situations de précarité et de violence extrême.  Malgré le fait qu’elles vivent ces situations de façon répétitive, elles utilisent très peu les services qui leurs sont dédiés. Projets autochtones du Québec a donc mis sur pied un projet pour documenter les facteurs pouvant empêcher les femmes d’avoir accès aux services de justice ou communautaires.  Par la suite, notre objectif sera de bâtir un cadre de soutien et faire des recommandations en intervention.

Suivi de nos priorités

Priorité #1 : Consolidation du service des chambres de transition

  • Mise en place du service de chambres de transition avec la prise de possession des studios par les premiers locataires
  • La mise-en-place et affinage du programme de fiducie communautaire
  • Formulaire de budget pour soutenir les personnes vers une meilleure planification financière
  • Suivi plus soutenu de la part de l’intervenante psychosociale

Priorité #2 : Consolidation financière

  • Suite au déménagement, nous avons interpellé le gouvernement afin d’assurer des fonds pour le bon fonctionnement dans notre nouvel emplacement. Nous avons reçu un appui à la mission ponctuel de plus de 180,000$
  • Nous avons complété une étude de faisabilité pour la levée de fonds et selon les recommandations de l’étude, le Conseil d’administration a décidé d’embaucher un(e) agent(e) de levée de fonds pour l’année 2017-2018
  • La gestion rigoureuse de notre budget nous a permis la création, avec les surplus générés, d’un fond dédié. Ce fond nous permettra de fonctionner sans faire de déficit dans le nouveau bâtiment pendant qu’on met en place une structure de levée de fonds privés

Priorité #3 : Ressources humaines

  • La création de postes permanents pour l’équipe d’intervention, ce qui permet une meilleure sécurité d’emploi et une certaine pérennité dans l’équipe
  • La mise-en-place de sessions de supervision clinique et « debrief » pour l’équipe d’intervention
  • L’avancement du travail pour une politique de ressources humaines
  • Augmentations de salaires de certains postes dans un désir de rattrapage salarial

Priorité #4 : Structuration de la gouvernance

  • Création d’un plan d’action pour le conseil d’administration
  • Processus de diagnostic organisationnel